Sport, activité physique et maladies cardio-vasculaires

activite-physique

Publié le : 30 mars 20213 mins de lecture

Il n’y a rien de pire que la sédentarité. Quand on ne bouge pas assez, nos déchets ne sont pas correctement évacués et il est fort probable qu’ils viennent obstruer nos artères ce qui accroît les risques de maladies cardiovasculaires. Et pour les malades cardiovasculaires, le sport est-il permis ?

Bouger chez les cardiovasculaires

Pendant longtemps et même actuellement, pratiquer une activité physique n’emballe pas vraiment certains malades avec comme principale peur que cela n’aggrave la fragilité du cœur.

Mais d’après les travaux menés par J. Morris vers les années 1950 et appuyées plus tard par de nombreux experts, bouger un peu plus ne serait en principe pas dangereuse pour les malades cardiovasculaires, au contraire c’est fortement conseillé et recommandé.

En effet, pratiquer une activité physique permet de garder la forme, de forger la santé, de prévenir un nouvel incident cardiovasculaire, de limiter les conséquences néfastes d’une crise. Bref, à long terme, elle permettrait même de traiter cette maladie.

Comment le sport agit-il contre les facteurs de risque ?

Santé de fer, prévention et traitement, etc. Ce sont de belles promesses mais par quel processus le fait de bouger permettrait-il de gérer la maladie cardiovasculaire ?

Le sport agit directement et indirectement sur le système cardiovasculaire. Indirectement en diminuant les facteurs de risque (pression artérielle, hypertension, diabète type 2, taux de lipide et de glucide élevé du sang, problèmes de poids) c’est-à-dire tout ce qui peut boucher, altérer ou diminuer le diamètre nos artères. Directement en renforçant le cœur, en l’éduquant petit à petit à s’adapter à l’effort pour que sa force de contraction soit augmentée.

Cœur fort et artères en bonne santé : maladies cardiovasculaires maîtrisées mais à condition toutefois que la pratique du sport soit régulier pour que les effets soient durables à moyen et à long terme.

Le bon rythme et la bonne activité

Il y a trois types d’activités : les faibles à faire à raison de 45min/jour dont petite marche de 4km/h, vaisselle, ménage, pétanque, ping-pong,… ; les modérées à raison de 30min/jour comme faire du jardinage, marche de 6km/h, danse, gymnastique, natation qui présente comme privilège de développer la cage thoracique et la respiration, … ; les élevées spécial sportifs mais soumis à un contrôle médical à raison de 20min/jour : tennis, randonnée, course à pied, jogging,…

N’oubliez pas : démarrez lentement l’activité pour adapter le cœur et surtout trouvez votre source de motivation.

Plan du site