Découvrez les blessures sportives les plus fréquentes.

Le retour à la salle de sport après quelques mois sans exercice, une mauvaise préparation physique avant un sport de haut niveau, un entraînement à haute intensité ou un manque d’information sont quelques-unes des causes des blessures sportives les plus fréquentes. Une blessure peut avoir différents degrés de gravité selon la zone du corps et selon qu’elle affecte les ligaments, les muscles ou les os. C’est pourquoi il est important de prévenir et de savoir comment agir en cas de blessure. Si vous ne savez pas encore quelles sont les blessures sportives les plus fréquentes ? On vous invite alors à lire attentivement les paragraphes suivants.

Entorses et ruptures de ligaments

Les ligaments sont des tissus fibreux qui permettent de joindre les articulations et de les maintenir dans la bonne position. Une entorse ou une rupture se produit lorsque ces tissus sont contraints à effectuer un mouvement excessif, provoquant ainsi une inflammation des ligaments. Lorsqu’une entorse survient, les articulations deviennent instables en raison d’une défaillance du fonctionnement des ligaments. Cette perte de stabilité, associée à la douleur résultant de l’inflammation, fait que le principal traitement de ce type de blessure est le repos et l’immobilisation. Une autre façon de guérir une entorse (tant qu’elle n’atteint pas des niveaux très graves) consiste à appliquer de la glace sur la zone touchée afin que l’inflammation soit réduite.

Les ruptures de ligaments affectent généralement les chevilles et les genoux à la suite d’une position anormale, ou lorsqu’une torsion rapide de l’articulation avec les pieds appuyés sur le sol est effectuée. Les sports où les entorses se produisent le plus souvent sont le basket-ball et le football.

Blessures musculaires

Une rupture musculaire est caractérisée par une rupture totale ou partielle des muscles ou des tendons à la suite d’un étirement ou d’une contraction excessive. La gravité d’une blessure musculaire peut varier d’une simple rupture fibrillaire, qui nécessite une récupération moins agressive par le repos, l’utilisation d’un bandage et d’un massage, ou peut consister en une rupture complète du muscle, qui peut nécessiter une intervention chirurgicale. Les principales causes de lésions musculaires sont liées à une surcharge musculaire sans échauffement préalable, à une utilisation excessive des muscles ou à des chutes et des coups. Pour prévenir les blessures musculaires, vous devez connaître les pratiques sportives qui sont les plus susceptibles de provoquer ce type de blessure, parmi lesquelles il faut souligner que celles où il n’y a pas de contact, comme les exercices de force en salle ou les sports comme le football, le basket-ball ou l’athlétisme.

Fractures osseuses

À première vue, les blessures les plus graves et les plus inquiétantes sont celles qui provoquent une ou plusieurs fractures des os du corps humain. Comme d’autres blessures, les fractures osseuses peuvent avoir des degrés de gravité variables et sont généralement le résultat d’impacts violents, comme la chute d’un cycliste ou l’effraction d’un joueur de football.

Epicondylite ou tennis elbow

Le tennis elbow est une blessure récurrente chez ceux qui pratiquent le tennis, due à une inflammation des tendons entre l’avant-bras et l’extérieur du coude. Cette blessure provoque une douleur, une inflammation et une sensibilité dues à l’utilisation excessive du bras dans la pratique de ce sport. Le meilleur traitement consiste à se reposer et à faire une pause dans l’activité du bras pendant quelques semaines.

Lésions dans le développement

Enfin, certaines blessures sportives sont de plus en plus fréquentes, en raison de l’émergence de nouveaux sports ou de la tendance dans la pratique de certains sports. Un entraînement à haute intensité, comme le Crossfit, peut également entraîner plusieurs blessures aux épaules, aux poignets, au dos et surtout aux genoux en raison d’une surcharge et d’un exercice excessif. En ce qui concerne la pratique du “running”, les blessures les plus fréquentes sont la fasciite plantaire, qui correspond à l’inflammation, avec une douleur dans le tissu épais de la plante du pied ; ou la périostite tibiale, une inflammation de la membrane qui recouvre le tibia. Ces deux lésions ont tendance à apparaître chez les athlètes débutants, bien qu’elles puissent également toucher les plus expérimentés et nécessiter un traitement et du repos pour une récupération complète.

Avant de pratiquer un sport, il est essentiel de connaître les risques auxquels sont soumis des articulations, des os et des muscles et donc de les éviter. En outre, une alimentation correcte et adéquate pour le sport peut contribuer à réduire les risques de blessure.